Environnement

​Gunnebo travaille activement à limiter son empreinte environnementale. Voici quelques exemples de ce que nous faisons pour rendre le monde meilleur.

Une utilisation plus intelligente des transports et des emballages

La mise en place d'une nouvelle logistique sur le site de production de Gunnebo à Doetinchem a débouché sur :

  • une augmentation de 12 % des chargements, les véhicules étant désormais chargés à capacité (quasi) maximale
  • une réduction de 75 % des déchets grâce au recyclage et à une meilleure utilisation des matériaux d'emballage
  • l'achat de davantage de produits au niveau local, de sorte à réduire nos émissions

Des réunions en ligne pour éviter les déplacements

L'introduction de nouvelles technologies au sein du Groupe permet au personnel d'organiser des réunions et d'y assister au départ d'un simple ordinateur. Les longs déplacements deviennent superflus, ce qui réduit significativement l'impact de Gunnebo sur l'environnement. À l'heure actuelle, en moyenne, 1834 réunions se déroulent en ligne chaque mois .

De plus, grâce à la téléphonie IP, nos frais de télécommunications et d'entretien des réseaux de téléphonie traditionnels ont été fortement amputés.

Campagnes d'économies d'énergie

Plusieurs unités de production et succursales de vente ont mené des campagnes de sensibilisation afin de faire baisser l'utilisation de l'électricité et des combustibles fossiles, entre autres en favorisant le recours aux ampoules à faible consommation d'énergie.

Énergies renouvelables

Les unités de production de Doetinchem et de Trèves fonctionnent intégralement aux énergies renouvelables. Les carburants fossiles n'y ont plus droit de cité.

Production lean

Plusieurs unités de production de Gunnebo recourent au système de production lean, qui détecte et élimine tous les éléments du processus de production qui ne créent pas de valeur pour le client final. Pour faire simple, il s'agit d'utiliser moins de ressources au cours de la production.

Clean Shipping Network

Gunnebo est fier de participer au Clean Shipping Network, une association de transporteurs ayant décidé d'appliquer un indice de transport propre à leurs transports maritimes. 

Cet indice consiste en un classement vert des navires et des transporteurs, calculé en fonction de leurs performances dans divers domaines. Les navires et les transporteurs sont évalués sur la base de leurs émissions de dioxyde de carbone (CO2), d'oxydes d'azote (NOx), d'oxydes de soufre (SOx) et de particules fines (PM).  

L'indice intègre également l'utilisation de produits chimiques, la façon dont les participants gèrent leurs déchets à bord ou différents types d'eaux usées (égouttage et eau de ballast).

Voitures de société à faible émission

Afin de faire baisser les émissions de dioxyde de carbone du Groupe, Gunnebo s'engage à utiliser des véhicules de fonction plus écologiques. 

Tandis que les voitures de société de Gunnebo n'émettent pas plus de 140 g en moyenne de dioxyde de carbone au kilomètre, notre ambition est de passer sous la barre des 130 g au kilomètre. 

D'ailleurs, certaines entités du Groupe y parviennent déjà. En France, Gunnebo a investi dans des terminaux GPS pour sa flotte, de façon à emprunter les itinéraires les plus courts possible. Cette mesure porte ses fruits, puisque la moyenne des émissions de CO2 s'élève à 127 g au kilomètre. Un niveau encore plus faible au Portugal, où la moyenne se situe à 110 g/km.​